Esprit d’Excellence

Internat Esprit d'excellence : Sondage
Accueil du site > Documentation > Etudes > Palmarès > Palmarès des Ecoles d’Ingénieurs > Palmarès Ecoles Ingénieurs 2009 (Usine Nouvelle)

Palmarès Ecoles Ingénieurs 2009 (Usine Nouvelle)

jeudi 12 novembre 2009


150 écoles d’ingénieurs au banc d’essai

Comme chaque année, L’Usine Nouvelle établit le palmarès des écoles françaises d’ingénieurs.

Jusqu’en septembre, tout allait bien ! Les jeunes diplômés sortis des écoles d’ingénieurs en 2008 ont trouvé un travail très facilement - en moins d’un mois en moyenne -, à des niveaux de salaires élevés - aux alentours de 34 000 euros. Les 150 établissements passés au crible par L’Usine Nouvelle affichent toujours des résultats d’insertion spectaculaires.

La crise économique pourrait cependant venir ternir ce tableau. Les étudiants commencent à s’inquiéter, ne sachant pas à quelle sauce ils seront mangés. « Je dis aux élèves de ne pas paniquer, mais que les entreprises seront plus sélectives », confie Jack-Pierre Piguet, le directeur de l’Ecole des Mines de Nancy (Moselle). Les futurs diplômés devront en effet se montrer plus combattifs pour trouver leur premier job, beaucoup d’industriels ayant mis un coup de frein sur leurs embauches. « Il y a moins de recrutement, mais la situation n’est pas encore catastrophique pour les ingénieurs », rassure néanmoins Julien Weyrich, le directeur de la division Ingénieurs et Techniciens du cabinet de recrutement Page Personnel.

Pour les bacheliers et les élèves des classes préparatoires, le choix de l’école d’ingénieurs sera d’autant plus crucial cette année. Beaucoup souhaiteront éviter les secteurs économiques les plus durement frappés par la crise. Par exemple, les filières de la mécanique risquent ainsi de ressentir l’effet automobile. Au contraire, le nucléaire et l’énergie, des secteurs toujours porteurs, attirent de plus en plus d’étudiants. Gare toutefois à ne pas effectuer son choix uniquement en fonction de la période actuelle. « Les personnes qui entreront cette année en école d’ingénieurs ne seront diplômés que dans trois ou cinq ans, rappelle Julien Weyrich, de Page Personnel. La crise devrait alors être derrière nous et qui sait ce que sera l’industrie à cette date ? »

Les championnes dans chaque catégorie : Pour aller sur le site, cliquez ici


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP